Nos conseils pour se lancer dans une course de swimrun quand on est débutant

  • 151Vues
  • 0Commentaires
Moniteur de l'UCPA

Vous avez trouvé le bon binôme, vous vous êtes entraîné au trail et à la nage en milieu naturel et vous allez participer à votre première course de swimrun. Mais comment choisir votre course ? Quelles sont les choses à savoir avant le départ ? Et que faut-il garder en tête tout au long de l’épreuve ? On vous a préparé la check-list parfaite pour que votre premier swimrun soit une réussite.

 

Avant une course de swimrun : bien se préparer

 

Choisir sa course en fonction de ses capacités

 

Pour votre première course de swimrun, ne voyez pas les choses trop en grand. Prenez une distance plutôt courte pour vous tester et voir si vous arrivez à nager et à courir avec votre binôme dans des conditions que vous n’aurez pas forcément choisies.

 

Choisir sa course débutant Swimrun

Si vous n’avez pas l’habitude de la nage en mer, commencez par une course dans un environnement dans lequel vous avez l’habitude de vous entraîner

Il y aura peu de courant, presque pas de vague et plus de facilité pour se repérer. Dans tous les cas, vous devez absolument vous être déjà entraîné dans le milieu dans lequel se déroule la course !

 

Tester son matériel

 

Certaines personnes aiment acheter du matériel pour leur première course. C’est une fausse bonne idée ! Certes, vous devez arriver avec du matériel adapté : chaussures de trail qui sèchent rapidement, combinaison qui s’ouvre pour pouvoir respirer, etc. Mais vous devez surtout avoir pris le temps de tester ce matériel.

 

Tester son matériel Swimrun

 

Il n’y a rien de pire que de commencer à courir pour s’apercevoir au bout de 500 mètres que des chaussures toutes neuves vous font en réalité mal aux pieds ! Et ce serait bête de devoir interrompre votre course et celle de votre partenaire à cause d’une combinaison trop étroite.

 

Penser à s’échauffer avant le départ

 

Comme pour toute pratique sportive, il est vraiment conseillé de s’échauffer avant le départ. En général, les courses commencent sur terre mais arrivent très rapidement dans l’eau. Vous pouvez donc réaliser un échauffement à pied, faire quelques accélérations, puis mobiliser le haut du corps pour vous préparer à la natation.

 

Echauffement en swimrun

 

 

Pendant la course : gérer son binôme et son effort

 

Gérer son rythme en fonction de son binôme

 

Pendant la course, il vous faudra être stratège ! Sans expérience, beaucoup font l’erreur de partir trop vite et se retrouvent vite essoufflés.

 

Apprendre à gérer son rythme swimrun

Il faut aussi penser à ses trajectoires lors des phases de natation pour sortir de l’eau au meilleur endroit

Si une zone est souvent délimitée, elle peut être assez large et comporter des endroits plus faciles que d’autres pour rejoindre la terre ferme.

 

Evidemment, il faudra aussi penser à communiquer avec son binôme pour ne pas le mettre en surchauffe en allant trop vite ou au contraire s’essouffler en tentant de le suivre à tout prix !

 

Communication binome swimrun

 

Et sauf si la course est particulièrement courte, vous trouverez des ravitaillements sur le parcours. Là aussi, il faudra gérer vos approvisionnements en eau et en nourriture pour tenir jusqu’à la fin. On vous rappelle que si les combinaisons de swimrun ont parfois de petites poches, vous ne pourrez pas emporter beaucoup de nourriture et pas d’eau !

 

Faire attention aux changements de températures

 

Alterner les segments de courses et de natation crée des variations de température assez importantes. Entrer dans l’eau brutalement alors que le corps est chaud par exemple, peut créer des tensions musculaires inutiles.

 

Gestion changements de températures swimrun

Pour éviter ce choc thermique, évitez de sauter dans l’eau. Allez-y plutôt tranquillement, ce n’est pas du temps perdu !

Et si vous sentez que vous commencez à avoir chaud pendant que vous courrez, n’hésitez pas à vous déshabiller un peu plus. Vous pouvez retirer votre bonnet de bain par exemple ou carrément enlever le haut de votre combinaison pour la laisser pendre sur vos jambes, notamment sur les longs segments de trail.

 

Après la course : penser à récupérer

 

Après la course, vous avez complètement le droit de célébrer votre victoire (au moins sur vous-même, vous avez terminé le parcours) ! Mais sans vouloir jouer les rabats-joies, il faudra aussi penser à récupérer de l’effort que vous venez de fournir. Le swimrun est au final, un sport assez explosif avec des contraintes physiques qui peuvent aboutir à des blessures.

 

Récupération débutant swimrun

 

Buvez beaucoup d’eau pour vous réhydrater : lorsqu’on nage, la sensation de soif tend à disparaître. Offrez-vous un bon repas avec vos collègues ainsi qu’une bonne séance d’étirements. Après quelques jours de repos, vous serez prêt pour reprendre l’entraînement et pour vous fixer un nouvel objectif.

LES DERNIERS ARTICLES