Mon enfant n'aime pas faire de sport : 5 conseils pour le convaincre de se lancer

  • 47Vues
  • 0Commentaires
Exploratrice

Nombreux sont les enfants qui n’aiment pas faire de sport. Parce qu’on leur répète que « c’est bon pour la santé », parce que leur seule expérience sportive est l’EPS proposée à l’école, ils perçoivent parfois le sport comme une contrainte. Pourtant, faire du sport permet de s’épanouir, de s’amuser, de booster sa confiance en soi et même d’intégrer des valeurs importantes.faire du sport permet de s’épanouir, de s’amuser, de booster sa confiance en soi et d’intégrer des valeurs importantes.jpg

 

Pour changer le regard de votre enfant sur le sport, il faut qu’il s’amuse et qu’il se fasse plaisir. Voici quelques idées pour qu’il se prenne au jeu.

 

 

1/ Proposez lui des sports ludiques

Exit les tours de stade en petites foulées : si votre enfant rechigne à l’effort, proposez lui de tester les activités sportives les plus ludiques possibles comme le foot, l’équitation, le tennis, la danse contemporaine, l’escalade, le roller, le skate, le hockey ou le patinage. Des établissements sportifs UCPA implantés partout en France proposent ainsi des activités sportives toute l’année.Pour faire aimer le sport à un enfant, tester des activités sportives ludiques.jpg

Le but est qu’il se focalise sur le plaisir et le jeu plutôt que sur l’effort.

Par exemple, l’équitation est un excellent moyen d’amener un enfant vers le sport, puisque le lien avec l’animal dépasse l’aspect sportif. Les sports collectifs favorisent quant à eux, le jeu et les interactions entre les enfants.Pour faire aimer le sport à un enfant, tester des activités sportives ludiques comme l'équitation, lien avec l'animal.jpg

Cela peut être une bonne façon de s’amuser, se challenger et de s’intégrer à un groupe.

Pensez-y : Les sports dans lesquels les enfants évoluent avec un(des) partenaire(s) ou contre un adversaire sont bien plus ludiques que les sports où l’on se confronte au chrono. De la même façon, les sports de pleine nature sont souvent plébiscités par les enfants car jugés plus divertissants. Même en habitant en région parisienne, il est possible de faire de la voile, par exemple grâce aux bases de loisirs de l’UCPA.

 

 

2/ Donnez lui la possibilité de choisir par lui même

En début d’année scolaire, donnez à votre enfant la possibilité de tester diverses activités, par exemple lors des journées portes ouvertes ou « marché des activités » organisés dans de nombreuses communes. Puis, laissez le choisir par lui même celle(s) qu’il a envie de poursuivre tout au long de l’année scolaire.

Si la perspective de pratiquer régulièrement l’ennuie, profitez des vacances pour lui donner l’occasion de tester des disciplines variées dans un autre cadre.Faire aimer le sport à un enfant - Tester des activités sportives en colonie de vacances.jpg

Nombreux sont les enfants qui prennent goût au poney, au vtt ou autre activité de plein air en colonie de vacances puis ont envie de continuer à la rentrée.

Pensez-y : Une seule activité sportive encadrée dans la semaine, c’est déjà bien. Ne surchargez pas l’emploi du temps extra scolaire de votre enfant, au risque qu’il perçoive le sport comme une contrainte supplémentaire. Choisissez une seule activité mais celle qui lui plaît vraiment.

 

 

3/ Misez sur les copains

Rien de tel que les copains pour inciter votre enfant à faire du sport ! Certains choisissent même une discipline uniquement parce que leurs meilleurs amis y sont inscrits. N’hésitez pas à faire un petit sondage dans le cercle d’amitié de votre enfant pour connaître les intérêts sportifs des uns et des autres.Avoir des copains pour motiver un enfant à faire du sport.jpg

Si certains copains sont inscrits à un club ou à des cours sportifs réguliers, cela peut motiver votre enfant à les rejoindre.

Pendant les vacances, n’hésitez pas à inscrire votre enfant à une colo sportive avec un ou plusieurs de ses amis : c’est la solution idéale pour renforcer leurs liens et faire en sorte qu’ils se découvrent une passion commune.Inscrire l'enfant dans une colonie de vacances sportive.jpg

Dans un cadre dépaysant, loin des parents et de leur univers quotidien, les enfants sont plus réceptifs à de nouvelles sensations.

Si cette idée vous parait intéressante, on vous donne les pistes pour savoir si votre enfant est prêt pour partir en colonie de vacances.

Pensez-y : Pour approfondir ou découvrir toutes les facettes d’une activité, misez sur un séjour sportif à plein temps comme un camp de surf, de poney ou encore un stage de football, de tennis... Sinon, vous pouvez choisir un cocktail multisports afin que votre enfant touche un peu à tout de manière ludique ou opter pour un sport un peu insolite comme la plongée, le kitesurf, ou le parapente.

 

 

4/ Pratiquez une activité sportive en famille

Le sport, c’est un peu un mode de vie ! C’est aussi en pratiquant en famille que l’on transmet le goût du sport à ses enfants. Pour cela, pas besoin d’être des grands sportifs : il suffit de faire du vélo aux alentours, aller à la piscine tous ensemble, marcher en forêt, danser dans votre salon, jouer au ballon, revenir de l’école à pied, en skate, en trottinette…Pratiquer le sport en famille pour donner le gout du sport aux enfants.jpg

Le but est de partager de bons moments, de s’amuser avec eux.

Alors, n’hésitez pas à inventer des jeux, des petits challenges, à inviter des copains à venir en balade avec vous !

Pensez-y : En vacances aussi, vous pouvez tester différentes activités avec vos enfants (surf, parcours aventure, VTT, canoë, ski, etc) pour leur faire goûter à des sensations nouvelles et excitantes. Certains sports, comme le rafting, la voile ou la randonnée, sont propices aux échanges et donc parfaits en famille.

 

 

5/ Valorisez le, sans lui mettre la pression

Le sport est un excellent moyen pour les enfants de s’épanouir et de construire leur confiance en eux. Valider des défis, des progrès, leur permet de voir qu’ils sont capables d’accomplir plus de choses qu’ils le pensaient de prime abord.Le sport est un excellent moyen pour les enfants de s’épanouir et de construire leur confiance en eux.jpg

Ils forgent ainsi leur propre expérience, apprennent peu à peu le goût de l’effort et savourent leurs réussites.

Un match remporté, une nouvelle figure de skate, des fractions de secondes de moins sur un chrono d’athlétisme, quelque soit l’ampleur de la réussite, soyez positifs et encourageants.

Valorisez ses objectifs sportifs, assistez à ses matches, bref montrez lui que vous êtes impliqué à ses côtés.Faire aimer le sport à un enfant - Valoriser ses objectifs sportifs, assister à ses matches, être impliqué à ses côtés.jpg

En revanche, restez vigilant à ne pas lui mettre la pression, à sur-investir ses résultats en compétition ou à comparer son niveau à celui des autres.

A l’âge où l’on se construit, où l’on bâtit son ego et sa place dans le groupe, la compétition peut être un moyen de se révéler. Mais pas pour tous les enfants car certains peuvent mal tolérer l’échec ou la pression face à des objectifs ou des échéances et cela peut les dégoûter du sport.

Pensez -y : Valorisez le, encouragez-le, essayez d’atténuer ses petits échecs, aidez le à prendre du recul et à mieux gérer ses émotions en compétition. Accompagnez le sans vous transformer en coach pour autant !

 

Afin que votre enfant prenne goût au sport, placez toujours le plaisir comme priorité absolue. Soyez patient et créatif, testez des choses, laissez le papillonner entre différentes activités. Même s’il faut parfois un peu de temps avant qu’un enfant se fixe réellement sur une discipline, il finira toujours par se prendre au jeu s’il passe un bon moment quand il pratique.