L’apnée, la plongée et le yoga : des sports complémentaires

  • 125Vues
  • 0Commentaires
Moniteur de l'UCPA


Pourquoi les footballeurs professionnels partent-ils généralement faire un stage de ski de fond ou de raquettes avant une grande compétition sportive ? Pour s’aérer les poumons et profiter de l’air pur des sommets évidemment, mais surtout parce que la pratique combinée de ces sports de plein air leur permet d’être plus performant sur un terrain. En clair : ces disciplines sont complémentaires. Et elles ne sont les seules. L’apnée, la plongée et le yoga sont des sports qui se complètent et s’enrichissent mutuellement. Démonstration.


Apprendre à (mieux) respirer


Le principal point commun entre l’apnée, la plongée et le yoga : apprendre à respirer. Ou plutôt apprendre à mieux respirer.

Apnée yoga plongée complémentaires - Apprendre à mieux respirer

Ce geste semble le plus naturel du monde puisqu’il est vital, alors qu’en réalité, il n’en est rien


explique Fabrice Rolland, directeur du centre de plongée Aqua des Hauts-de-Seine.

Pour ce faire, pratiquer en parallèle l’apnée et le yoga – notamment Krav Maga - est un plus : dans ces deux disciplines, l’apprentissage commence par un travail sur la respiration : sentir l’air circuler dans ses poumons, les mouvements du diaphragme, déconstruire ses réflexes pour mieux les appréhender.

Apnée yoga plongée complémentaires - Travail sur la respiration

De plus en plus de professeurs d’apnée commencent leur séance par un quart d’heure de relaxation et d’exercices de respiration directement inspirés du yoga. Cela prépare les plongeurs avant d’aller sous l’eau


, insiste l’éducateur sportif.

Si ce travail est moins prégnant en plongée, il reste néanmoins fondamental : avoir une bonne respiration permet d’éviter les essoufflements ou de consommer trop rapidement l’air contenu dans sa bouteille.

Savoir gérer sa respiration fait même partie des exercices de sécurité à maîtriser à partir du niveau 2 de plongée : les élèves sont mis en condition de panne d’air et doivent remonter doucement à la surface en apnée.

L’apnée et le yoga pour se muscler


La plongée est un sport très contemplatif dont le but principal est d’observer poissons, coraux et autres mammifères marins. Une activité parfaite pour se relaxer en milieu naturel mais qui ne permet pas de développer ses capacités physiques, contrairement au yoga ou à certains types d’apnée.

Plongée - Apnée et yoga pour se muscler

En apnée dynamique, l’objectif est de faire un maximum de longueurs sans reprendre sa respiration. Il est donc indispensable de travailler l’endurance, le renforcement musculaire, la propulsion…


 

Pour ce faire, les apnéistes multiplient les exercices de fractionné, enchaînent les longueurs, travaillent leur condition physique. C’est une discipline très complète et complémentaire avec l’apnée en profondeur qui consiste, encore plus qu’en plongée bouteilles, à limiter au maximum ses gestes pour économiser de l’énergie et donc de l’air.

De même, pratiquer en plus de ces disciplines le yoga permet de travailler son renforcement musculaire et sa résistance à l’effort.certes les mouvements sont généralement relativement lents mais ils permettent de se muscler en profondeur et de faire travailler des parties du corps dont on ne soupçonne parfois même pas l’existence !

Les erreurs à éviter


La pratique combinée de ces sports est très recommandable mais attention à ne pas vouloir trop en faire. Il est absolument interdit de faire de l’apnée après une journée de plongée au risque de faire un accident de décompression.

Apnée interdite après journée de plongée - risque accident décompression

De même, si la plongée et l’apnée ont de nombreux points communs, impossible de mixer les deux en retenant sa respiration pendant une plongée bouteille pour économiser de l’air.


 

Là encore, les conséquences pourraient être dramatiques : si vous remontez trop rapidement en retenant votre respiration, vous risquez une surpression pulmonaire. Globalement, il est recommandé de ne pas faire d’activités physiques après la plongée sous-marine.

Yoga après séance apnée


En revanche, faire du yoga après une séance d’apnée (ou vice-versa) ne pose aucun problème.


 

En résumé


Apprendre à mieux respirer grâce à l’apnée ou au yoga permet de mieux gérer son souffle en plongée et donc de rester plus longtemps sous l’eau.

• L’apnée dynamique et le yoga permettent un travail musculaire en profondeur alors que l’apnée en profondeur et la plongée sous plutôt des disciplines dans lesquelles l’objectif est de limiter au maximum ses mouvements.

Ne faites pas d’apnée ou d’activité physique trop intense après la plongée. Ces disciplines sont complémentaires mais peuvent causer des accidents si elles sont pratiquées le même jour.
LES DERNIERS ARTICLES