Comment devenir moniteur de surf, un métier qui recrute

  • 2895Vues
  • 0Commentaires
Moniteur de l'UCPA
Si vous avez la passion de l’océan, des vagues parfaites, des sessions sunset, et que vous souhaitez la transmettre vous êtes fait pour devenir moniteur de surf.
Découvrez un petit tour du métier de moniteur de surf et pourquoi c’est le bon plan job toute l’année.



Qu’est-ce réellement un moniteur de surf ?

➔ Un amoureux de la nature


Travailler en plein air, partager sa passion au bord de l’océan, être en phase avec les éléments dans un environnement naturel, est sa principale source d’enrichissement personnel du moniteur de surf.
devenir-Moniteur-de-surf-etapes.jpg

Il cultive l’envie de partager et rend accessible des éléments qui ne sont pas familiers pour tout un chacun.

➔ Un profil polyvalent


Le moniteur de surf va à la fois encadrer, animer et enseigner les activités comme le surf, le bodyboard, mais également le shortboard, le longboard ou encore le stand-up paddle.Moniteur-de-surf-un-amoureux-de-la-nature.jpg


Le métier demande une certaine adaptabilité quant à la discipline enseignée, ainsi que des qualités de pédagogue affirmées.

Moniteur-de-stand-up-paddle.jpg
Le moniteur doit être autant passionné par le surf que par son enseignement. Des aspects en lien avec le social et le commercial peuvent être également à considérer dans le métier.

La-passion-de-lenseignement-du-surf.jpg

Le moniteur de surf propose une animation adaptée à son public, en fonction des conditions tout en garantissant une sécurité optimale.


Tout a lieu au cas par cas, avec l’objectif final de faire réussir et progresser l’élève, quelles que soient les conditions météorologiques.

Où recrute-t-on des moniteurs de surf ?


Le moniteur de surf est très souvent mobile, un sportif voyageur passionné, qui, au rythme des saisons change de lieu au gré de ses envies en France ou à l’étranger (en hiver).
Moniteur-de-surf-Sportif-voyageur-passionné-e1501497891945.jpg

Les moniteurs de surf sont tant demandés qu’ils ont l’embarras du choix de leur destination d’enseignement.

En France, qu’il s’agisse de la côte Aquitaine de la Bretagne ou même des côtes méditerranéennes, la demande de moniteurs de surf qualifiés est forte, surtout en période estivale.

Il peut exercer pour des clubs de surf (entreprises ou associations), des centres de vacances ou des collectivités territoriales

De nombreux moniteurs sédentaires sont aussi salariés en école de surf, responsables de leur propre structure ou auto-entrepreneurs s’ils souhaitent varier leur terrain d’activité.

 

Est-ce que l’on peut bien en vivre et peut-on évoluer ?


Un moniteur de surf n’est pas toujours saisonnier : il peut choisir de continuer à enseigner le surf en hiver à l’étranger, ou en diversifiant ses activités en hiver avec un tout autre métier.
Moniteur-de-surf-Diversifier-ses-activités-en-hiver.jpg

On peut-être moniteur de surf toute l’année ou changer de discipline d’une saison à l’autre

Le monitorat de surf permet de rejoindre l’enseignement d’autres disciplines, comme celle de la voile ou du ski, et cela sans repasser toutes les unités de certification initiales.

L’UCPA sensibilise par exemple le public à ces passerelles pour des parcours professionnels vraiment solides.



Comment devenir de moniteur de surf ?


La voie royale pour devenir moniteur(trice) de surf est le BPJEPS activités nautiques monovalent surf. Après d’autres formations existent comme le DEJEPS perfectionnement sportif mention surf et la Licence STAPS Education motricité.

Moniteur-de-surf-les-formations.jpg

La formation en apprentissage permet une insertion professionnelle efficace pour les jeunes.


Pour entrer en formation, il faut passer des tests d’exigences préalables (TEP). Organisés par la FFS (Fédération Française de Surf), ils donneront lieu à une note /20 sur différents critères (rapidité, précision, performance d'exécution).

 

Cela permettra de voir sur quel type et quelle durée de formation le candidat pourra se lancer. Des évaluations sont également réparties tout au long du parcours : il y en a 4, appelées UC ou unités de certification.

Moniteur-de-surf-formation-professionnelle.jpg

Elles sont fixées dès le début du parcours : 1 épreuve générale de projet, 1 technique et sécurité, 1 contexte métier et 1 de pédagogie.