8 gestes responsables à garder en tête pour une randonnée écolo !

  • 207Vues
  • 0Commentaires
Exploratrice

Personne n’a envie de randonner au milieu des détritus. Et pourtant chaque année, des opérations de nettoyage doivent être organisées pour rendre leur attractivité à certains sentiers. Sur le Mont-Blanc par exemple, pas une, ni deux, mais 14 tonnes de déchet ont été ramassées entre 2008 et 2016 !

 

Dans ce combat, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice et pour être irréprochable en randonnée, on a demandé leurs astuces à Mountain Riders, une association qui promeut le développement durable en montagne depuis 2001.

 

1. Préparez votre itinéraire

 

La randonnée verte commence à la maison, quand on choisit son itinéraire. Demandez-vous où vous allez marcher et si des précautions particulières sont à prendre. Cela peut être le cas dans une zone protégée ou un parc naturel qui interdit par exemple le camping sauvage ou la cueillette.

 

Respect de la biodiversité randonnée

Vous pouvez également choisir une station qui possède le label Flocon Vert

Ces stations se sont engagées vers une gestion durable et le respect de la biodiversité.

 

2. Choisissez du matériel réutilisable

 

Toujours sans avoir mis un pied en montagne, vous pouvez vous équiper de manière responsable pour éviter de laisser des déchets sur place, même par inadvertance.

 

Manger écolo en randonnée

 

Plutôt que des bouteilles en plastique, achetez une gourde que vous garderez plusieurs années (voir toute une vie), amenez vos couverts et vos contenants réutilisables pour manger !

 

3. Equipez-vous de vêtements éco-responsables

 

Pour les vêtements de randonnée, le principe est le même : on achète du technique de qualité pour pouvoir le garder longtemps.

 

Tournez-vous de préférence vers des marques ou des labels reconnus pour leur engagement en faveur de l’environnement

Patagonia ou Picture en sont de parfaits exemples avec une démarche éco-responsable de la conception à la fin du vie du vêtement en passant par le choix et la provenance des matières. De nombreux autres fabricants proposent des gammes certifiés Bluesign ou Oeko-Tex, avec des critères de développement durable plus ou moins contraignant.

 

4. Respectez strictement les sentiers

 

Vous êtes équipé, vous avez choisi votre itinéraire du jour, le but maintenant va être de respecter scrupuleusement les sentiers.

 

Suivre les sentiers en randonnée pédestre

On voit trop souvent des randonneurs aller piétiner la végétation

C’est une pratique à bannir car le piétinement répétitif crée de nouvelles zones sans végétation, que cette dernière peut mettre plusieurs décennies à réinvestir. Pour garder une montagne bien verte, on fait attention où on met les pieds et où on laisse trainer ses bâtons.

 

5. Ne touchez à rien

 

Faune ou flore, comme on dit aux enfants : on touche seulement avec les yeux ! Les écosystèmes de montagne sont parfois le fruit d’équilibres fragiles et certaines espèces y sont formellement protégées. Dans la plupart des parcs et réserves, la cueillette est d’ailleurs complètement interdite.

 

Animaux randonnée en montagne

En montagne, vous êtes un invité

Si vous rencontrez des animaux, essayez au maximum de ne pas les perturber en restant à l’écart et en évitant le bruit. Et surtout, ne les nourrissez pas ! Les marmottes comme les chamois ne mangent pas de barres chocolatées.

 

6. Triez vos déchets (et n’hésitez plus à ramasser ceux des autres)

 

Est-il utile de vous rappeler qu’il ne faut rien jeter dans la nature ? Au cas où, on vous le répète !

 

Ce qui peut être intéressant, c’est de trier vos déchets directement dans votre sac pour les jeter dans des poubelles séparées une fois redescendus. Parce qu’on doit bien se l’avouer, quand on ne le fait pas et que le carton, le verre et les pelures de pomme sont dans le même sachet, on a tendance à tout jeter ensemble à la poubelle.

 

trier ses déchets en randonnée

Si vous voyez un déchet sur votre parcours, ne l’ignorez pas

Même si ce n’est pas vous qui avez jeté quelque chose, ramassez-le. Ça ne vous coûte rien et si tout le monde prenait cette habitude, nos montagnes seraient beaucoup plus propres.

 

7. Préparez vous-même votre pique-nique

 

Plutôt que d’acheter des sandwichs triangle et des barres énergétiques emballés dans du plastique, puis dans du carton, essayez au maximum de cuisiner vous-même et d’emballer tout ça dans des sacs réutilisables ou des emballages à la cire d’abeille par exemple.

 

Préparer son pique nique randonnée pédestre

 

Cela vous évitera d’avoir des déchets à redescendre. Sans compter que vous mangerez mieux, en consommant moins d’emballage.

 

8. Ne modifiez pas le terrain en bivouac et continuez à penser zéro déchets

 

Les randonnées de plusieurs jours en montagne demandent d'amener plus de matériel avec soi. Les conseils que nous avons donnés sont toujours d’actualité et il faut continuer à penser zéro déchet, par exemple en prenant du shampoing et du dentifrice solide ou en utilisant du gel antibactérien pour se laver les mains.

 

Bivouac pour randonner écolo

 

En bivouac, il faut également faire attention où l’on pose sa tente et privilégier les emplacements déjà marqués, à plus de 100m d’un point d’eau. Si ce n’est pas possible, on évite de déplacer trop de choses et on essaye de laisser le site à l’identique en partant.

 

En bonus : participez aux opérations de nettoyage Mountains Days

Nettoyage montagne montain days montain riders

 

 

Pour aller plus loin et conserver une montagne propre, vous pouvez participer aux Mountains Days organisés par Mountain Riders. De mai à septembre, des opérations de ramassage de déchets ont lieu dans plus d’une cinquantaine de stations.

 

 

 

Au total, de 25 à 50 tonnes de déchets sont ramassées pendant quatre mois. Un chiffre énorme mais encore insuffisant quand on sait qu’environ 150 tonnes de déchets sont jetées en montagne chaque année.

LES DERNIERS ARTICLES